NOUVELLES DE CULTURE ET SOCIÉTÉ
Campagne de santé bucco-dentaire
Décembre 2019

"Il n'est pas nécessaire de parcourir le monde pour voir ce qui se passe autour de nous"

Comme nous vous l'avons déjà raconté, l'Association Canaria de Intercambios Solidarios (ACIS) continue d'organiser ses projets passionnants en Afrique. Cette fois-ci, il s'agit d'installer des kits solaires pour les écoles, aussi bien au Sénégal qu'au Mali où il n'y a pas d'électricité. Grâce à cette aide, ils pourront avoir de la lumière pour faire leurs devoirs après les classes et cela rendra plus faciles les tâches ménagères à la maison, qui sont des huttes principalement, où vivent les enfants. Le problème de l'éducation dans les villages africains ne se limite pas à la présence d'infrastructures et d'instituteurs. Il y a aussi le problème de l'électricité. Bien que le projet soit ambitieux, quand on prend en compte la situation de la plupart des enfants en Afrique, ils ont commencé, peu à peu, avec les écoles qui sont déjà connues des projets antérieurs. Au Sénégal, la commune de Kolibantang héberge 1.113 enfants dans 6 écoles réparties dans la zone. À KeurM’BayeDanayel et ses 4 villages proches, il y a encore 320 enfants. Au Mali, dans la commune de Bancoumana, le nombre d'écoles publiques sans électricité est de 23, réparties entre les 14 villages de la commune. 3.212 enfants y étudient. Grâce au travail coordonné des directeurs des écoles, ils ont formé des groupes d'étude pour les enfants qui habitent près les uns des autres. Ils utilisent aussi les écoles comme centres d'étude et pour ceux qui vivent dans des endroits plus isolés, l'installation dans leurs domiciles. L'équipement est composé d'un petit panneau solaire de 6 W qui charge une batterie et peut illuminer un espace avec 4 ampoules LED. Cela aidera non seulement les enfants mais également toute la famille. Les instituteurs des premières écoles où ils ont installé ces kits ont certifié les changements immédiats dans le rendement des élèves. Plus de 500 kits ont déjà été installés et ils espèrent les mêmes résultats. Ils n'ont besoin que d'un petit coup de pouce et parfois, il ne faut qu'un petit investissement pour redonner espoir à tout un village. En plus de l'apport financier et du travail des membres, ce projet bénéficie de la collaboration du Conseil de la Coopération Institutionnelle et du Service de Solidarité Internationale, du Cabildo de Gran Canaria et de la FECAM. Mais ce n'est toujours pas suffisant pour les énormes nécessités. C'est pourquoi ils ont besoin d'une petite aide de la part de nos lecteurs. Normalement, il est inutile de parcourir le monde pour voir ce qu’il se passe autour de nous. Il ne faut qu'ouvrir les yeux pour s'indigner : des milliards de personnes ne mangent pas à leur faim sur notre planète et une grande majorité meurt avant de pouvoir le faire. Une fois cette étape franchie, leur apporter les nécessités basiques pour un minimum de développement personnel et social devrait être le deuxième objectif des sociétés les plus avancées qui, souvent, s'approprient leurs ressources humaines et naturelles. ACIS continue avec des projets humbles et c'est un des objectifs clefs de cette Association : améliorer les conditions éducatives basiques grâce à l'apport de matériel et l'installation de structures nécessaires pour favoriser la scolarisation basique des enfants et leurs conditions à l'école. Le nom de l'Association est « Intercambios Solidarios » et c'est parce qu'ils pensent qu'un peu de notre aide fait l’objet d’une telle gratitude envers nous de la part des personnes qui la reçoivent. Utiliser un peu de notre temps pour les autres ou un peu de nos ressources dont nous pouvons nous passer serait une bonne manière de commencer. www.acis.ws L'offre est là, tout comme le compte d'ACIS : IBAN: ES50 3058 6118 2927 2001 2316

 

nous aimons