Santé et bien-être
Des informations du docteur H.-B. Bludau, spécialiste en médecine interne

VHI et SIDA ne sont pas la même chose

Depuis le début de l'épidémie en 1981, environ 75 millions de personnes ont été infectées par le virus du VIH et 32 millions sont morts de maladies liées au SIDA. L'an passé 37,9 millions de personnes vivaient avec le VIH, environ 1,7 million furent infectées et 770.000 en sont mortes. Selon les Nations Unies, le nombre de morts par le SIDA a diminué en 2018, mais l'épidémie s'est déplacée vers de nouvelles régions comme l'Europe orientale et l'Asie centrale.

Image

Le VIH n'est pas la même chose que le SIDA Une infection du VIH ne signifie pas qu'on souffre du SIDA. Le « Virus de immunodéficience humaine » annule le système immunitaire du corps et les pathogènes comme les bactéries, les champignons ou virus peuvent pénétrer dans le corps sans obstacle. Souvent des années passent avant que l'infection soit découverte, généralement seulement quand la personne est infectée par le SIDA. Syndrome d'Immunodéficience Acquise est le nom utilisé pour décrire une maladie potentiellement mortelle qui est causée par l'infection du VIH. Le virus IH se transmet par le sang, le sperme, les sécrétions vaginales et le lait maternel. Les voies les plus communes d'infection sont les relations sexuelles vaginales ou anales sans protection. Il n'y a pas de transmission par la salive, la sueur, les larmes, les infections par goutes ou piqures d'insectes. C'est-à-dire que de toucher la main d'une personne infectée avec le VIH est totalement inoffensif, ou encore l'embrasser, partager un lieu de travail, des repas et des toilettes avec elle. Le VIH n'est toujours pas guérissable, mais on peut le traiter avec des médicaments et des consultations médicales régulières.

.
Des informations du docteur H.-B. Bludau, spécialiste en médecine interne

nous aimons