FMHOY - Fuerteventura

Ce que dit la légende

Légendes de Noël

On respire un air festif de Noël partout dans le monde. C'est le moment de se réunir avec la famille, les amis, de partager des cadeaux, de bons repas et beaucoup de célébrations pleines de joie et de bonheur. Chaque pays vit ces jours de façon différente, mais il y a certaines traditions très enracinées qui passent de génération en génération grâce à de merveilleuses légendes de Noël.

L'âme de Tacande

La fleur de Noël (Poinsettia) La légende raconte qu'il y a de nombreuses années dans un petit village du Mexique, il y avait un enfant qui s'appelait Pablo. Chaque veille de Noël, il voyait comment tous ses voisins se réunissaient à l’église pour célébrer la naissance de l'enfant Jésus. Ils apportaient tous un cadeau : des paniers de fruits, des jouets, des vêtements, etc. Pablo les observait année après année de loin, car il était pauvre et ne pouvait rien acheter à offrir. Une année, Pablo voulut se cacher pour éviter que les voisins ne se rendent compte qu'il ne déposait pas de cadeau. Il se mit dans un coin de l'église et commença à pleurer. Ce qu'il ne pouvait pas imaginer, c'est que ses larmes qui tombaient au sol se transformeraient en une belle fleur aux pétales rouges. Le garçon comprit que c'était un cadeau de Dieu pour l'enfant Jésus. Pablo se leva et déposa cette fleur avec les autres cadeaux. Mais il ne dit à personnes que cette fleur était née de ses larmes. Les voisins, voyant une si belle fleur, prirent la décision d'en apporter une chaque année. Depuis lors, cela s'est transformé en tradition et maintenant le Poinsettia est la fleur qui décore les foyers à l'arrivée de Noël. Les bas de Noël Cette légende qui a voyagé de bouche à oreille dit qu'un homme après la mort de sa femme était si triste qu'il avait décidé de donner tout son argent. Il avait trois filles et quand arriva le moment quand elles durent se marier, elles ne pouvaient pas le faire parce que leur père n'avait rien à offrir en dot. Cette situation arriva aux oreilles de Santa Claus, qui ne trouva d'autre solution que de monter sur la cheminée de la maison des trois jeunes filles et de leur déposer trois pièces en or. Elles avaient lavé leurs vêtements ce jour-là et avaient pendu trois bas à la cheminée pour les faire sécher à la chaleur. La surprise fut le matin suivant quand les filles trouvèrent leurs pièces. C'est suffisant pour payer les dots et pouvoir se marier avec leurs prétendants. C'est ainsi qu'est née cette tradition de mettre des bas de Noël à la cheminée et d'y mettre des cadeaux la veille de l'arrivée du Père Noël. Les 13 petits hommes de Noël Finalement, nous voyageons vers l'Islande, où une légende raconte les sottises de jeunes gens très petits nommés “jólasveinarnir”. Ils aimaient faire des farces aux enfants, au point de les terroriser. Les habitants fâchés de l'attitude de ces frères parlèrent avec le roi pour agir et les chasser d'Islande. Le roi décida de les punir et les obligea à apporter un cadeau à chaque enfant un jour par an, comme compensation pour leurs farces. Les treize se mirent d'accord de le faire avant le 25 décembre et qu'ils donneraient un cadeau sous forme de jouet, livre ou bonbon à ceux qui avaient été gentils et pour ceux qui avaient été méchants...une pomme de terre! Depuis, les enfants islandais n'attendent pas le Père Noël le 24 décembre, mais les treize petits hommes qui décident chaque Noël s'ils laisseront un cadeau ou une pomme de terre au pied du sapin de Noël.

nous aimons

CAMARADECOMERCIO