Nouvelles locales Fuerteventura
Image
Novembre 2019

Le film “Hombres de leche” commence son tournage à Fuerteventura

Le premier long-métrage de David Pantaleón, défini comme un western contemporain qui se passe presque en totalité à Fuerteventura, a été présenté le mois dernier dans l'ancien terrain de lutte de Tefía avec le tournage de ce qui sera le début du film « Hombres de leche », avec la présence de presque 200 figurants de l'ile, l'équipe de production Volcano Films, ainsi que le directeur et les autorités. Le film bénéficie du soutien de la Film Commission Fuerteventura avec le Conseil de la Culture du Cabildo de l'ile. Le thème central est basé sur le récit classique de la rivalité entre deux frères (Caïn et Abel) et des efforts de l'homme pour utiliser le pouvoir animal de la nature à son avantage ou sa condamnation. Tout cela dans un scénario qui contient des éléments qui concernent l'humanité dans son ensemble, quelle que soit sa provenance, son idéologie ou sa religion. Le vice-président et Conseiller de la Culture et du Patrimoine Historique du Cabildo, Andrés Briansó, remercia la « collaboration des presque 200 figurants qui étaient rassemblés pour les jours les plus importants du tournage de « Hombres de leche », le cœur de ce film, le Directeur David Pantaleón, le producteur de Volcano Films, Sebastián Álvarez, et Manuel Velázquez, co-scénariste de la production ». Il souhaita aussi « les remercier d'avoir choisi Fuerteventura comme fil conducteur de cette histoire passionnante, filmée avec une délicatesse et sensibilité qui contraste avec la force du message qui est transmis, un message en rapport avec la protection de l'environnement et la protection des animaux. Un récit très intime et d'une réflexion très forte. Tout cela avec une thématique très majorera (de Fuerteventura), où les paysages de Fuerteventura deviennent des personnages importants du tournage ». Le directeur d'Hombres de leche, David Pantaleón, ajouta que « c'est un film qui essaye de transmettre l'amour filial avant les biens matériels. Nous avons choisi l'ile de Fuerteventura, car c'est l'ile caprine par excellence avec un point universel, tout en étant l'endroit où se perpétue la production industrielle des produits laitiers, lui donnant un prestige international avec ses fromages ». Manuel Velázquez, co-scénariste, ajouta « qu'après presque sept ans de travail, être ici est un rêve. Nous avons cherché le contraste entre un monde ancien/traditionnel qui se fond dans le monde nouveau, éolien, touristique, des mondes qui se mélangent et s'entrechoquent en générant une sensation particulière du monde dans lequel nous vivons ». Pour le producteur de Volcano Films, Sebastián Álvarez, « nous sommes très contents d'être à Fuerteventura et nous pensons qu'il n'y aura jamais, ou pas avant très longtemps, un film plus majorero que celui-ci. Les lieux que nous avons filmés pendant ces quatre semaines sur l'ile ont commencé au sud de l'ile, en passant par le Mirador de los Canarios pour arriver à Majanicho ». Nous sommes reconnaissants du soutien reçu de la part du Ministère de la Culture, comme celui de Televisión Autonómica de Canarias RTVC, du Gouvernement des Canaries et de la collaboration du Cabildo de Fuerteventura et des ayuntamientos de Puerto del Rosario et de La Oliva.