Busca la casa de tu sueños en HomeCanarias
MULTIOPTICAS
HAPPY PLANTS
RENE EGLI
MÁRMOLES EL CHARCO
PANORAMA CREATIVO
PATRONATO DE TURISMO
PLAYITAS RESORT

QUI EST QUI DANS FUERTEVENTURA

Isabel Lauzirika – Présidente de l'Association Fuerteventura contre le Cancer

La médaille d'Or des Canaries est une récompense pour toute l’équipe ”

FMHOY - Fuerteventura

QUI EST QUI DANS FUERTEVENTURA
Nous rencontrons à nouveau la présidente de l'Association Fuerteventura contre le Cancer, Isabel Lauzirika, pour qu'elle nous parle de la récompense que l'association a reçue récemment.

Dites-nous...

Nous avons reçu la Médaille d'Or des Canaries pour mérite social, comme le prix que nous avions reçu du Cabildo de Fuerteventura, mais cette fois-ci c'est de la part du Gouvernement des Canaries.

Quand l'avez-vous reçu ?

Ce fut le 30 mai, lors de la Journée des Canaries dans le théâtre Pérez Galdós à Las Palmas.

Nous avions déjà fait une interview en 2013, mais de quand date l'association ?

Réellement, nous avons commencé en 2004 ; Pilar Cabrera était ma collègue de travail, elle était malade et de mon côté, j'avais eu un cancer. Nous avons décidé de commencer cette initiative parce que nous étions conscientes de par nos expériences des carences et des nécessités pour les personnes malades et pour leurs familles. De plus, à cette époque il fallait se rendre à Las Palmas, car il n'y avait pas d'oncologue sur l'ile, la chimiothérapie et la radiothérapie avaient également lieu à Las Palmas. Dans mon cas puisque la radiothérapie et la chimiothérapie coïncidaient, j'ai donc dû rester là-bas plus d'un mois et demi, ce qui fut très dur, car je ne connaissais personne. Vers la fin de mon traitement, il y a eu un congrès d'oncologues et il y avait une journée de débats pour le public en général et j’y suis allée à la fin. Nous étions un grand nombre de patients du cancer venant de l'ile, nous ne nous connaissions pas, nous avons parlé et échangé nos impressions, nos peurs et nous nous sommes rendu compte que seuls ceux qui l'ont vécu peuvent comprendre. C'est ainsi que nous avons décidé de nous réunir et de chercher un local. À cause de toutes les procédures administratives, nous n'avons pu constituer l'association qu'en 2005. Je voulais que Pilar soit la première présidente, car elle avait tant travaillé pour cette association, mais elle est décédée avant la fin de l'enregistrement de l'association. La première présidente fut Águeda Martín, pendant quatre ans et ensuite ce fut mon tour bien que c'était quelque chose que je ne comptais pas faire. J'espère que Pilar, où qu'elle soit, sent que cette médaille lui revient en grande partie.

Quels furent les premiers pas ?

Nous avons commencé par des discussions avec des spécialistes, les normes de prévention et la formation du public pour pouvoir détecter à temps certains problèmes. Nous avons également proposé de donner de la visibilité au mot cancer et d'écarter la peur autour de cette maladie.

De quoi êtes-vous la plus fière ?

De l'équipe de base qui ne compte pas ses heures et qui est totalement engagée, aussi bien les jours fériés, comme quand il faut aller à l'hôpital ou au funérarium. C'est une implication complète de nos bénévoles. Les employés sont quatre femmes, notre assistante sociale qui s'occupe de tous les papiers et les gestions administratives, les procédures pour aider les malades, etc. Notre psychologue qui aide aussi bien les malades que les familles. On travaille également avec les écoles et avec la famille avant le deuil. Notre kinésithérapeute fait l’évaluation du patient et fait les tests nécessaires pour son traitement. C'est elle qui indique à la préparatrice physique ce qu'il faut faire dans chaque cas. Elle est très spécialisée dans le drainage lymphatique, surtout pour les personnes à qui on a retiré les glandes : elle va au domicile des patients et s'adapte à leurs besoins. Nous avons également une préparatrice physique, car il y a des preuves scientifiques qui démontrent que faire de l'exercice pendant le traitement du cancer et après la fin des traitements aide au rétablissement et aussi pour la motivation. Ce programme a débuté en octobre et tous les participants sont très satisfaits et ne manquent pas un cours. Et, bien entendu, nous sommes très fiers de vos bénévoles dont nombreux ont été ou sont encore des patients et ils vont à l'hôpital pour faire des cafés et des jus pour les patients qui sont en traitement.

Depuis quand êtes-vous à l'hôpital pour soutenir les patients ?

Cela fait un an et demi que nous sommes présents chaque jour à l'hôpital, nous avons décuplé notre travail et nous sommes peu nombreux pour tout ce qu'il y a à faire. Nous sommes présents en oncologie et en hématologie et nous avons également une petite salle où une personne de chaque groupe se tient pour s'entretenir en privé avec les personnes qui ont besoin de parler. D'autre part, nous faisons un travail de prévention sur les radiations solaires depuis l'enfance dans les écoles, avec des chansons, comme des Polcas de Fuerteventura, des dessins et des petites histoires, des livres pour qu'ils peignent et également pour qu'ils s'habituent à porter de la protection solaire avant de sortir pour jouer. Nous voulons que dans chaque école il y ait des distributeurs de crème solaire. Le programme s'appelle « Fuerte solito, protégete un poquito » (Petit soleil fort, protège-toi un petit peu).

En plus des subventions officielles, de quelles autres aides bénéficiez-vous ?

Celles des membres, avec les donations ponctuelles et aux apports de certaines entreprises et personnes travaillant à leur compte qui nous offrent une journée de travail. Nous avons également la communauté anglaise d'El Castillo qui nous aide beaucoup en organisant des activités théâtrales le jour de la Saint Patrick et qui nous offre une partie des fonds collectés. Le pub revival à El Castillo, dont le propriétaire vient de décéder, nous aidait aussi avec le profit d'une journée de jeux dans l'établissement et ils nous ont acheté aussi des chaises ou du matériel dont nous avions besoin. L'église Anglicane de Corralejo nous donne aussi une partie des fonds collectés et ils ont également une tirelire pour nous. Le bar … qui organise un défilé de mode nous donne aussi les fonds qu'il collecte et la communauté hindoue, lors de leur célébration de la Nouvelle Année nous a également donné des fonds. Il y a également des tirelires réparties dans divers établissements. Les personnes intéressées pour collaborer peuvent appeler le 928 858395 ou 636 85 72 35 - Facebook: asociaci Afuercc

NOUVELLES LOCALES
• María del Carmen Echeverría reçoit le Prix Insulaire de l'Artisanat 2018
• Nouvelles incorporations au projet ECO-TUR "La Ruta del Agua "
• Puertos Canarios met en marche la campagne de collecte des bouchons “ Ports solidaires ”
• Les fromages de Fuerteventura reçoivent un total de neuf médailles au Concours Officiel Agrocanarias 2018
• Appel pour les subventions pour le secteur de la pêche 2018 - 2019
• Puertos Canarios célèbrera la IV Regata Puertos Canarios
• La Table de Qualité Touristique propose au Ministère du Tourisme neuf établissement pour le label du SICTED
• Succès du 11e Tournoi ANJOCA Golf Cup à Fuerteventura
QUI EST QUI DANS FUERTEVENTURA
• Isabel Lauzirika – Présidente de l'Association Fuerteventura contre le Cancer
• Pedro Suárez – Président du Club de Golf Tarabilla et délégué de la Fédération des Canaries de golf à Fuerteventura
• Obdulia Cabrera Hernández – Artisane en patchwork
SANTÉ ET BIEN-ÊTRE
Trésors homéopathiques : Hypericum perforatum
• Médecine traditionnelle chinoise (M.T.C.) - Concernant la fibromyalgie
• Diazépam n'est pas une solution à long terme ! - Un conseil médical du Docteur Bludau
• Survivre à un naufrage en buvant de l'eau de mer - Montse Puyol - Fundación Aqua Maris
ASTRONOMIE
• Les latitudes de Fuerteventura nous permettent d'admirer la merveilleuse constellation du Centaure dans toute sa splendeur
CULTURE ET SOCIÉTÉ
• 40 années d'Asamblea Majorera
• Bière traditionnelle et bière industrielle, quelle est la différence ?
• Les Canaries : destination privilégiée pour les sportifs de haut niveau
• Ce que dit la légende… La malédiction de Laurinaga
QUE SE PASSE-T-IL DANS TA MUNICIPALITÉ
• ANTIGUA
• LA OLIVA
• PÁJARA
• PUERTO DEL ROSARIO